Ildiko Tiber
Votre Bioénergéticienne et Naturopathe près de Rouen
Ildiko Tiber
Votre Bioénergéticienne et Naturopathe près de Rouen

L'hypothyroïde

04 Sep 2023 Ildiko Tiber

Fatigue, prise de poids, perte de cheveux..., l’hypothyroïdie affecte plus de 80 % de la population, surtout féminine.

Si la thyroïde se met au ralenti et ne produit pas une quantité suffisante d’hormones, l’organisme entier se retrouve fragilisé et freiné dans son fonctionnement. En effet, la thyroïde contrôle la dépense énergétique, le poids, le rythme cardiaque, l’énergie musculaire, l’humeur, la concentration, la température du corps, le sommeil, la digestion, etc.

L'hypothyroïdie est la conséquence d'une production d'hormones insuffisante par la glande thyroïde.

Symptômes

Il faut savoir que, même si le dosage de la TSH semble être dans les normes, des signes cliniques d’une hypothyroïdie peuvent exister. Ceux-ci sont très nombreux :

  1. Hypochlorhydrie, responsable de dyspepsie : lourdeurs d’estomac, ballonnement postprandial, reflux gastrique, nausées, vomissements, mauvaise haleine, brûlures d’estomac, éructations.

             (voir mon article relatif à ce sujet ) + Info

  1. Troubles de la vidange gastrique dans le sens de l’accélération ou du ralentissement, avec sensation de plénitude gastrique après les repas et difficulté à terminer les repas.

  2. Mauvaise dégradation des protéines, mais aussi des lipides et des amidons ; risque de dénutrition à long terme et de problématiques liées au gluten et aux caséines entre autres.

  3. Mauvaise assimilation des minéraux avec déminéralisation, donc présence d’anémie.

  4. Hyperperméabilité de la muqueuse de l’intestin : troubles du transit avec constipation, dysbiose intestinale, douleurs épigastriques, ballonnements.

  5. Nausées et, parfois, vomissements.

  6. Fatigue chronique, état dépressif, maux de tête.

  7. Sommeil non-récupérateur : le sommeil profond dépend de l’équilibre thyroïdien, tout comme l’apnée du sommeil ou encore le syndrome des jambes sans repos.

  8. Frilosité, car les vaisseaux sanguins sont contractés en cas d’insuffisance thyroïdienne. La fatigue et la frilosité sont améliorées par le mouvement.

  9. Peau sèche, cheveux secs et/ou cassants, ongles cassants et/ou dédoublés, friables, poches sous les yeux le matin, s’atténuant dans la journée.

  10. Doigts gonflés le matin.

  11. Difficulté à perdre du poids et prise de poids, malgré une alimentation équilibrée.

  12. Hypercholestérolémie.

  13. Premières règles tardives, syndrome prémenstruel (SPM) ; chez le garçon, les testicules ne descendent pas.

  14. Troubles articulaires, dos voûté avec l’âge, crampes nocturnes aux mollets (fin de la nuit).

  15. Affaissement de la voûte plantaire chez les adultes et seniors.

On peut détecter une hypoactivité de la glande thyroïde par une prise de sang permettant de mesurer le taux de TSH et les hormones T3 Libre et T4 Libre dans le sang. En cas d’hypothyroïdie, le taux de TSH est élevé.

HORMONES

 

TSH                        
T3 Libre                  
T4 Libre

NORMES DU LABORATOIRE

0.3 - 4.4 mUI/L 0.25
3.5 - 6.5 pmol/L 3.5 
9 - 26 pmol/L 15 

NORMES DE SANTÉ

0.25 - 1.3 mUI/L
3.5 - 4.5 pmol/L 3.5 
15 - 18 pmol/L 15 

Pour le bon fonctionnement thyroïdien, nous avons besoin:

  1. d’un acide aminé appelé L-tyrosine et d’iode, qui sont vitaux pour son bon fonctionnement ;

  2. de cofacteurs tels que le fer, le magnésium, le zinc, le sélénium, les vitamines A, B12 et D ;

  3. de progestérone.

 

En revanche, un excès d’œstrogènes – causé par les perturbateurs endocriniens, la pilule contraceptive ou des molécules œstrogène like – peuvent inhiber le bon fonctionnement.

Traitement

  1. Faire une prise de sang pour détecter une éventuelle anomalie.

  2. Prendre un produit élaboré à base d'iode, de L-tyrosine, d'extraits végétaux, de minéraux et de vitamines: Thyrostim du laboratoire COPMED.

  3. Adopter une alimentation riche en iode : algues, poissons, crustacés, œufs.

  4. Consommer du poisson 3 fois par semaine.

  5. Mettre en place un régime sans gluten. Celui-ci permet de réduire la perméabilité intestinale, facteur-clé du déclenchement de réactions inflammatoires en raison du passage anormal dans l’organisme, depuis le tube digestif, de fragments de protéines ou antigènes. Aujourd’hui, on peut trouver de nombreux produits – pain, pâtes, gâteux, biscuits, etc. – sans gluten dans le commerce (Biocoop).

  6. L’activité physique et sportive permet la stimulation de tout l’organisme, et donc de l’activité thyroïdienne ! Qu’importe l’activité choisie, tant qu’elle est régulière et adaptée à vos capacités. En cas d’hypothyroïdie, la dépense énergétique compense légèrement le dysfonctionnement de la glande thyroïde. En effet, les sports d’endurance (course à pied, marche, musculation, natation…) permettent l’accélération de la circulation sanguine et donc l’oxygénation des cellules, ce phénomène contribuant à la régulation de l’activité thyroïdienne.

  7. Certains éléments du tabac sont nuisibles à la fonction thyroïde.

  8. Le stress augmente la production de cortisol par l’organisme. Cette hormone est susceptible d’empêcher l’entrée des hormones thyroïdiennes dans les cellules du corps et, par conséquent, peut inhiber leur efficacité.


Derniers articles

L'hypothyroïde

Surpoids, obésité, diabète, foie gras …. Comment perdre du poids avec succès sans régime alimentaire ?

Histamine : allergies alimentaires, maux de tête, glaires, remontés gastriques, démangeaison, rougeurs…

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.