La déséquilibre de la microbiote intestinale

Présentation de la dysbiose

La flore intestinale perturbée

Notre tube digestif est un monde vivant. Il s’y trouve des bactéries, des champignons, des parasites, des virus… C’est un lieu de lutte permanent où le bon équilibre est très importante à maintenir pour permettre à l’intestin d’assurer ses grandes fonctions :

  • Digestion des aliments
  • Absorption des nutriments nécessaires pour son bon fonctionnement
  • Défense du système immunitaire
  • Synthèse de vitamines K et B12
  • Stockage des graisses
  • Fermentation des fibres alimentaires en acides gras courts chaînes

La prolifération bactérienne - due aux stress, à une mauvaise alimentation ou bien à la présence des pesticides, des conservateurs, des médicaments, etc. - dans les intestins résulte d’un excès de fermentation déclenchant des problèmes de santé en cascades :

  • Insomnie, anxiété, dépression, fatigue chronique,
  • Oxydation ou candidose,
  • Constipation, ballonnement,  
  • Douleur articulaire, inflammation,
  • Infertilité,
  • Surpoids, amaigrissement,
  • Troubles hormonaux,
  • Maladies parodontales,  
  • Maladies d’auto-immunes,
  • Maladies neurodégénératives,
  • Cancer, etc.

Le lien entre les troubles digestifs par fermentation et la survenue des maladies est largement évoqué depuis trente à quarante ans.

Les mycéliums – la partie souterraine des champignons - renferment de nombreux composés bénéfiques pour la santé car ils contiennent de nombreuses substances biologiquement actives facilement absorbables par notre intestin.

  • Ils diminuent la pullulation bactérienne ainsi renforcent l’immunité, préservent les tissues sains, luttent contre les infections, l'infertilité, l'obésité, la perte des cheveux, les articulations douloureuses.
  • Ils entretiennent le système nerveux en réduisant l’anxiété et les insomnies.
  • Ils sont utilisés dans la lutte antivirale, anti-inflammatoire, anti-candidose, ils sont antioxydant, immunostimulant… et très utile dans le combat anti-tumoral.

Une vidéo de Dr Bruno Donatini

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.