Ildiko Tiber
Votre Bioénergéticienne et Naturopathe ACMOS près de Rouen

La panacée universelle : la vitamine C

Vous voulez être en forme ? Prenez de la vitamine C tous les jours ...

  • La vitamine C active de nombreuses enzymesaugmente l’absorption des autres vitamines et des minéraux, notamment du fer. 
    Son importance est primordiale dans tous les  états de stress – blessures, brûlures, hémorragies, opérations chirurgicales, surmenage, infections –, lesquels augmentent le besoin en vitamine C. 
  • Elle élimine également les métaux lourds,  les pesticides, les polluants. 
  • Consommée régulièrement, elle nous permet de mieux résister aux  infections virales.
  • Elle régule le métabolisme calcique en évitant tout problème de décalcification ou  d’ostéoporose  car elle contribue à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. En outre, elle permet de lutter efficacement contre la spasmophilie
  • Elle contribue largement à la guérison de maladies coronariennes et cérébrales, du cancer, des maladies dégénératives chroniques,  telles que le diabète, la tension artérielle, etc. 
  • C’est un antioxydant naturel, qui  ralentit donc le vieillissement. Elle  protège les vaisseaux capillaires.
  • Elle prévient la goutte, la cataracte et la  dégénérescence maculaire (DMLA).
  • Elle traite l’asthme

Les facultés intellectuelles et corporelles, les performances sportives sont exaltées par l’acide ascorbique, qui diminue les courbatures musculaires consécutives à l’effort physique.

Quelle produit?

L’acide L-Ascorbique pur est la meilleure source, disponible partout. Il est synthétisé à partir du sucre végétal par transformation enzymatique. L’Acide L-Ascorbique est acide, mais il n’acidifie pas l’organisme.

Il faut éviter de prendre des produits à base d’acérola, qui apportent trop de potassium et amplifient de ce fait les phénomènes inflammatoires ou gonflent la couche de graisse sous-cutanée (protection contre le froid). Il me semble que la forme liposomale, contrairement à ce que beaucoup prétendent, n'a aucune action et coûte bien cher. (Dr. Scohy)

Quelle quantité ?

  • 1 grammes par jour jusqu’à 10 ans ;
  • 8 à 10 grammes par jour en permanence (une cuillère à soupe approximativement) après 10 ans, et augmenter la dose en cas de maladie ;
  • 15 grammes pour les femmes allaitantes.

Note : Il ne faut pas baisser la dose de la vitamine C brusquement.

Types de prise

Prise par voie orale

  • Mélanger la quantité d’une demi-cuillère à café de vitamine C dans un grand verre d’eau tiède et en y rajoutant un peu du miel.
  • Prendre cette quantité matin et soir pendant 3 jours. Puis, prendre une cuillère à café de vitamine C matin, midi  et soir.
  • Il faut diluer la vitamine c dans une importante quantité d’eau, la prendre de préférence entre le milieu et la fin du repas et plus volontiers le soir puisque la vitamine C facilite le sommeil.
  • Si vous supportez mal l’acidité du produit, vous pouvez rajouter un peu (le moins possible) de bicarbonate alimentaire en remuant bien jusqu’à dissolution complète. Laisser passer les bulles.

    Le bicarbonate alimentaire joue un rôle de tampon pour l’acide ascorbique, c'est-à-dire qu’il le ramène à un pH neutre supportable.
  • En cas de besoin, augmenter cette dose tous les 3 jours jusqu’à la dose souhaitée. 

L’être humain tolère l’ingestion de 10 à 20 grammes de vitamine C pendant des années (Dr. Kousmine).

Prise par voie rectale

La voie rectale sera utile pour les doses supérieures à 30 grammes par jour en cas de dévitalisation importante, en particulier suite à des chimiothérapies. 

  • un lavement à l’eau douce est nécessaire préalablement pour chasser les matières fécales.

    Le lavement se fait à l'aide du seringue à gavage en position debout. Vous prenez 60 millilitres d'eau de source tiède et intriduisez dans la voie rectale en poussant doucement.

    Si des crampes, des spasmes ou des envies pressantes d'évacuer vous gênent, assurez-vous d'abord que l'eau est à bonne température. Une eau trop chaude ou trop froide provoque immédiatement des spasmes désagréables. 

    Le lavage se fait minimum 2 heures après le repas.
     
  • après avoir évacué la matière fécale, vous mélangez 2 cuillères à soupe de vitamine C dans 50 millilitres d’eau tiède, rajouter ¼ de cuillère à soupe de bicarbonate, en remuant bien jusqu’à dissolution complète ; 
  • absorber dans la seringue de gavage puis huiler l’embout et l’anus;  
  • introduire la vitamine C, puis chasser lentement mais fermement, sans relâcher la pression sur la seringue de gavage ; 
  • serrer les fesses pendant 12 minutes.

    En cas d'échecs sur ce laps de temps au début : ne pas s’inquiéter, recommencer après 10 minutes. Chaque jour verra une amélioration dans votre capacité à garder le produit.
     
  • à faire matin, midi et soir en cas de pathologie sérieuse.

Pas de risque : l’ampoule rectale est bien irriguée, donc la vitamine C pénètrera dans les capillaires et, par le système porte, ira dans le circuit sanguin ; aussi efficace qu’une perfusion !

Prise en excès

 

L’hypervitaminose C  est inconnue. Une saturation tissulaire n’entraîne guère d’effets secondaires indésirables. Il arrive parfois que de fortes doses produisent des troubles digestifs comme des diarrhées et nausées, des gaz, de l’agitation, de l’insomnie, des maux de tête, mais cela demeure de courte durée. Dans ce cas, vous diminuez un peu la quantité et vous la ré-augmentez dans quelques jours plus tard, quand vos intestins sont habitués. L’excès d’acide ascorbique est vite excrété par les reins. 

Sources :

Dr. Thomas E Lévy, MD, JD – La panacée originellela vitamine C

Dr Kousmine – Sauvez votre corps

Pr. Linus Pauling

Dr. Alain SCOHY

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.